La Crapule papote

Mon bébé, Mon couple et Moi

Aujourd’hui je vais vous faire rentrer chez moi.
Vous parlez d’un sujet qu’on minimise toujours.

Le Baby Clash..
Et oui, notre couple est le plus solide. Le plus beau. Le plus fort.
L’amour est plus fort que tout. Un enfant ça va nous rapprocher encore plus.
Mais il y a un mais…
Un enfant ça bouscule tout.

Enceinte j’ai été sur-chouchoutée.
Mes moindres désirs étaient assouvis. Envie de manger un muffin a 23h30, mon cher et tendre partait a la recherche de mon envie du jour. Par amour. Par gentillesse. Ou simplement pour éviter une guerre mondiale. Je ne sais pas. Mais ce que je voulais, je l’avais.
Et j’ai même eu le droit a mon Ipad. A force de répéter à longueur de journée « Je veux un Ipad, je veux un Ipad, je veux un Ipad, tu sais moi j’ai pas envie de fraises, j’ai envie d’un Ipad », bon mon anniversaire étant pendant la grossesse, le tempo était parfait.
Enfin bref… Il était aux petits soins.
J’imaginais donc notre nouvelle vie, de façon très utopique.
Notre couple plus soudé que jamais, sans que rien ne change par rapport à avant, avec seulement un petit ange, un petit nous dans notre vie.

Mais voilà… La vie n’est pas un conte de fée, un monde merveilleux, même si j’aime y croire très souvent, et sortir de la réalité, de ce monde pas terrible terrible parfois… Mais je m’éloigne…

C’était sans sans compter, les hormones qui chutent, le manque de sommeil et la fatigue, l’après accouchement, l’allaitement, la solitude du congé maternité, et un nouveau travail pour Papa Crapule.
Au départ tout va a peu près bien, car mon homme est un papa génial, qui adore donner le bain, n’a aucun problème pour changer les couches, me soutient dans l’allaitement, est pour le cododo.
Ba oui, alors où est le problème vous me direz…

 

Ba je ne sais pas vraiment.

Papa Crapule lui a commencé un nouveau travail. Il rencontre de nouvelles personnes. De nouvelles filles. Il sort. Il vit. Il s’absente souvent.
Moi je suis seule à la maison. J’enchaine les tétées. Prend a peine 5minutes pour une douche. N’a le temps de rien.
Enfermé dans un corps que je déteste. Je suis focalisée sur mon bébé. Il n’y a que lui. Je le jalouse aussi.

Voilà, le temps passe, je reprend le travail, voit du monde, tire mon lait pour pouvoir sortir un peu.
On vit notre vie, on essaie de s’accorder du temps, mais le fossé se creuse…

Difficile de trouver sa place. Mère, Femme, Amante, Femme Active. J’avais cette image erronée de la maman parfaite. Cette femme que l’on nous montre et que assure sur tous les fronts.

Car rien n’est facile en fait… Et oui, j’y croyais.

Je ne sais pas où est passé notre complicité, notre joie de vivre. Nos petites soirées d’avant.
C’est fou cette sensation d’être remplie de bonheur, et d’amour, et complètement vide à la fois.
De n’avoir jamais été aussi comblée, et en même pleuré toute la journée.

Mais voilà, j’ai l’impression de ne pas être comprise, écoutée. Je lui dis que je ne me sens pas bien, mais j’ai l’impression que ça rentre d’un coté, et que ça sort de l’autre.
On ne se comprend pas. On se dispute pour rien.
Je sais bien que je ne lui laisse pas de place. Qu’il n’y a que mon bébé. Que je ne fais pas forcément a attention aux restes, et surtout à lui. Oui il aimerait que le soir, que je ne soit qu’à lui, que je m’occupe de lui. Mais après ma journée dasn les pattes, ce corps qui me pèse. Je n’en ai aucune envie.

 

Les mois passent.
On s’accordent quelques moments, mais mon couple d’avant me manque.

Alors je prend sur moi. Organise des surprises. Dévalise les magasins de lingerie. Laisse le petit chez Papi Mamie.
On se retrouve peu à peu. On parle, encore et encore.
On revient a une certaine complicité.
Il aura fallut 18 mois pour presque se retrouver. Bon il a encore lui aussi des efforts a faire, mais bon il reste un homme, et on sait bien qu’ils ne sont pas les plus doués pour se surpasser, ou organiser de grandes surprises, tel un film romantique à la Hugh Grant.
S’accorder de vrais moments.

Car je l’aime, et que je suis persuadée qu’il est l’homme de ma vie.
Qu’il est quand même le seul à savoir me calmer, me poser.
Il est mon homme, mon alter ego, et si avoir un enfant nous a mis a l’épreuve, ça m’a aussi permis de savoir que c’était lui.

Alors on avance et on fait des efforts tous les deux.

Mais je comprend que certains couples se séparent après une naissance, si le couple n’est pas solide.

Un enfant ça bouscule tout… Mais l’amour est plus fort que tout!

Alors si j’ai quelques conseils à vous donner.

  • Laissez un peu de place au papa, histoire de vous détendre un peu, prendre un douche de plus de 3 minutes. Il sait faire!!! et même si il met le body a l’envers, la couche de travers, est ce vraiment grave?!?
  • Accordez vous du temps, et n’ayant pas peur de laisser bébé quelques heures à Papi ou Mami, car eux ils seront aux anges, et puis c’est pas comme si ils ne l’avaient jamais fait…
  • Et surtout parlez parlez parlez.. Je suis une grosse piplette, et je pense qu’il faut mettre des mots sur ce qui ne va pas, en parler!

 

Et vous, comment votre couple a vécu tout ce chamboulement?

 

XOXO

Publicités

12 réflexions au sujet de « Mon bébé, Mon couple et Moi »

  1. Hello! Je suis maman de deux trolettes et à chaque naissance, ça été un peu la grosse catastrophe dans notre couple!
    Et les deux fois, on n’arrivait pas à comprendre pourquoi car on avait tout pour être heureux! Il nous a fallu un peu d’aide externe (et oui! c’est pas facile à admettre) pour rééquilibrer tout ça. C’est tellement compliqué l’arrivée d’un bébé! Même si on le voulait plus que tout.
    De plus, dans notre société, nous sommes formatés à penser que c’est le bonheur ultime et que tout coule de source. Du coup, quand il est là et qu’on est confronté à l’allaitement, les pleurs, les coliques, les nuits….. ben en ce qui me concerne, un pétard m’a explosé à la figure et oui j’aimais mon bébé et ne regrettais pas de l’avoir mais non, je ne vivais pas le bonheur total. Et je n’ai jamais pu avouer cela à voix haute (trop culpabilisant).
    Du coup, voir mon mari continuer à vivre sa petite vie, en étant un peu plus fatigué certes, et moi de me voir enchaînée à la maison = baby clash et grosse déprime pour maman! Je pense que si on était un peu plus préparé et qu’on commençait à exprimer les vraies difficultés et qu’on avouait tous que, ben c’est pas évident… on éviterait beaucoup de culpabilité et de conflit envers soit ou dans le couple!
    Quand, j’ai eu mes filles, je jouait le rôle de la mère comblée et du couple comblé, car c’est tout ce qu’on voyait autour de nous… Et quand nous avons commencé à parler de nos difficultés, les autres couples se sont ouverts aussi… Et nous nous sommes rendus compte que nous n’étions pas si seuls dans notre galère!
    Merci pour cet article sincère et vrai!

    J'aime

    1. C’est tout a fait ça! L’impression de jouer un rôle auprès des autres, car il y a peu de parents dans mon entourage, et du coup « je n’ai pas le droit » d’être malheureuse. Merci pour ta réponse et ton expérience! 😊

      J'aime

  2. Chez nous, difficile aussi. Même avec des moments à nous, l’impression d’être assommés par la fatigue et le manque de temps « de qualité » submergent…Très difficile de trouver un équilibre et ça demande de la volonté. Je me demande comment font les couples chez qui tout à l’air idyllique (yop badaboum limite à la sortie de la maternité et genre, c trop simple de rester proches)…Je te souhaite du bonheur et du courage

    J'aime

  3. Ton article m’a fait pleurer. Tu as raison l’arrivée d’un enfant bouscule tout. Ce n’est même pas une question de temps ou d’organisation comme on nous le fait croire, c’est plus profond c’est un bouleversement en soi qui modifie son rapport au monde. J’ai beaucoup plus ressenti tout ça pour mon 2 eme bébé, pour mon premier tout m’avait semblé coulé de soi. Il faut laisser le temps au temps je crois, je crois qu’il faut du temps pour qu’on retrouve tous sa place et son équilibre. Mais ça vaut le coup car apres on est encore plus heureux avec ce bonheur en plus!

    J'aime

  4. C’est vraiment bien décrit, cette période difficile à laquelle on n’est pas préparer (d’ailleurs ils devraient en toucher deux mots lors de la prepa avec les sages femmes)
    Je trouve que l’arrivée de bébé c’est « détruire » le couple pour pouvoir « construire » une famille, il nous a fallu 2 ans pour nous en remettre avec mon mari… Et du coup repartir vers une aventure de bébé2 (faut être maso… Beaucoup de parents le sont ^^) pour apprendre que ce ne sera pas bébé 2 mais bébé 2+3 ; nous qui pensions avoir vécu ne tsunami de la formation de notre foyer , nous allions en vivre un nouveau avec les remarques en plus (« oh je rêverais d’avoir des jumeaux », « mais comment tu fais? »…)
    Merci pour ce joli blog

    J'aime

    1. Merci de ton message. Et oui c’est tout à fait, on se reconstruit… Et je pense que même si c’est une période compliquée, on est tous maso, car on recommence quand même. ❤

      J'aime

Un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s