La Crapule papote

18.03.15: Le (deuxième) premier jour du reste de ma vie…

Mon deuxième petit bonhomme est arrivé.
Doudou est devenu grand frère.

Depuis quelques semaines je ne devais pas trop bougé.
MiniDoudou était déjà bien placé, bien bas.
Le col déjà modifié.
Je le sentais descendre un peu plus chaque jour.
Alors j’essayais pour une fois d’être obéissante et de ne pas quitter mon canapé.

Dans la matinée du mardi 17 mars, j’ai ressenti quelques contractions.
Rien de bien douloureux, mais plutôt régulier, pendant une bonne heure.
Ca travaillait, ça travaillait.
Le grand moment arriverait il bientôt?
Et dire que ma valise à moi n’était toujours pas prête!!
Oui… J’avoue j’avais peur d’être trop prête en fait !!
Je n’arrivais pas à la faire, alors que tout était là. Il ne manquait plus rien.
Pourtant j’avais fait une jolie liste que vous pouvez retrouver par ici 😉

Du coup, ma soeur et une copine décident de venir l’après midi pour m’aider à la faire.
Cet après midi là, on se prit d’un fou rire, et en rigolant ma soeur me dit: « Arrête tu vas accoucher si tu continues »… (Un signe peut être?!)

La soirée passe. Doudou s’endort. On se couche.
Et vers 2h du matin, les contractions me réveillent.
Elles commencent à être douloureuses, mais très largement supportables.
Elles sont régulières. Toutes les 6-8 minutes.
Est ce le moment? Qu’est ce que je fais?
Mon homme se réveille. Je gigote trop. Je ne sais pas quoi faire. Ma crainte est là.
Mais quand est ce que c’est le bon moment pour partir???
Est ce que j’appelle ma soeur pour venir garder Doudou?
Je lui dis que ça va, de se rendormir.
Les heures passent. 3h… 4h… 6h…
Contractions toujours régulières.
Douloureuses, mais assez ou pas..
Je laisse dormir mon homme je prend du spasfon, mais ça ne passe pas..
Je le sais la grande rencontre sera pour bientot…
Mais quand?
La première fois j’étais déjà a la clinique, je ne me posais pas autant de questions…

Je réalise aussi que j’ai complètement oublié d’aller chercher les résultats de ma prise de sang pour l’anesthésiste au labo en bas de la maison.
Je regarde sur le net, et il n’ouvre qu’a 7h30.
Ahhhh noooon, mais je ne partirais pas à la clinique sans!!
Je veux ma péridurale quand je n’en pourrai plus.
Je calcule toujours la fréquence de mes contractions avec mon appli.
6-7 minutes toujours.
Je joue avec mon téléphone.
Je regarde l’heure défilée.

8h arrive. Il est temps de préparer Doudou. Et oui on est toujours là.
Je suis toujours un peu perdue.
Et après une nuit de contractions régulières, les contractions s’espacent: toutes les 10-15 minutes… Qu’en penser???

Mon homme dépose Doudou à la crèche, et va chercher mes résultats.
Youhhhouuuuuu je vais pouvoir avoir ma péridurale !!!

10h30: On part pour la clinique. Les contractions se sont espacées, mais je préfère contrôler.
Monitoring: OK, Col à 2 et un peu plus.
La gentille sage femme me dit qu’elle me garde, mais d’aller me promener, faire un petit tour.
Et de revenir Dans 45min.

12h: Re contrôle: Col a 4-5.
Elle n’en revient pas.
Ca va plutot vite!
Les contractions ne sont pas super fortes, mais elles font leur boulot.
Du coup elle me dit, on passe en salle d’accouchement..
Hein??? Quoi??? Non mais déjà??
C’est la même salle que pour Doudou.
L’horloge. Le bruit du radiateur. La tache sur le mur…
Tout revient!! C’est fou !!
Elle me propose la péridurale, mais je supporte encore, alors je préfère attendre.
Je sais qu’avec la péridurale le travail va moins vite.

13h30: Col super souple a 5-6… ça va super vite.
Et cette fois, on va me poser la péridurale, car elle va percer la poche des eaux, et là je sais que ça va aller plus vite, et être plus intense.
Et puis je commence à avoir mal quand même, même si je plaisante.
Et on est en pleine polémique pour le prénom… Chacun négocie son coup de coeur.

14h: Perçage de la poche des eaux.
Mon médecin passe me dire bonjour.
Je commence à flipper.

14h30: Col à 8. Le grand moment arrive.
Je souris, mais j’ai clairement peur.
Même si j’ai hate de voir sa frimousse.

14h45: Je dis à mon homme d’appeler la sage femme car bébé appuie appuie appuie !!
Il veut soooooortir. Il faut faire vite là. Il arriiiive.
Elle appelle vite mon médecin.
Et comme la première fois le voilà qui arrive, tee shirt large, bottes en caoutchouc…
J’ai l’impression de faire un bon en arrière. Je le revois pour mon premier accouchement, dont je vous parlais là !

On m’installe. Je le sens pousser.
C’est à mon tour!!!
Le premier coup, je ne pousse même pas, je suis à bout de force, j’ai peur, je veuuuux pas.
Et puis il faut y aller.
Première poussée, on souffle, on inspire, on bloque, on pousse. J’y met toute mon énergie.
Je le sens arriver.
Deuxième poussée. Il sort. Je l’attrape. Le glisse sur moi.

Il est 14h56!

IMG_8475

Je me sens submerger d’une vague d’amour.
Avec l’homme on se regarde, on sourit. Les larmes aux yeux.
J’avais peur de ne rien ressentir, mais je le regarde et je l’aime.
Il ressemble tellement à son frère.
Mon homme part lui faire les premiers soins, le peser.

Par contre il n’a toujours pas de prénom.
On ne se décidera qu’une heure plus tard.

Nael est né, 47cm, 2kg880.

On me le ramène, et il tète comme un chef.

Mon bébé est né.
Il est là, avec presque 1mois d’avance.

IMG_8504

Je suis maman pour la seconde fois! ❤

Publicités

11 réflexions au sujet de « 18.03.15: Le (deuxième) premier jour du reste de ma vie… »

Un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s